Départ forcé d’Anita Hugi des Journées de Soleure: les réactions de la branche cinéma

Depuis que le président de transition des Journées de Soleure a fait connaitre publiquement son intention de se séparer de moi, un grand nombre de tribunes et de communiqués en ma faveur ont été publiés par différents acteurs de la branche. Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés.

12 août 2021: prise de position Swiss Women’s Audiovisual Network SWAN

« Anita Hugi has done an excellent and very successful job as director, and has been a great partner to work with. SWAN loved her vision to showcase cinematic creation with an attention to the past, the present and the future, filled with diversity and quality. »

Source: https://www.swanassociation.ch

15 août 2021 : FemaleAct

« FemaleAct condamne fermement les actions du conseil d’administration des Journées de Soleure. Comme le note Pascal Blum dans l’article du TA du 12 août, une réforme s’impose au festival, tant au niveau du personnel que de la structure. Il semble qu’Anita Hugi, en tant qu’individu, doive assumer la responsabilité de ces griefs. Ceci après une édition difficile du festival, qu’elle a maîtrisée avec bravoure.
Nous demandons au conseil d’administration des Journées de Soleure de communiquer de manière claire et transparente et exprimons notre solidarité avec Anita Hugi.»

Source: https://www.facebook.com/FemaleActCH

20 août 2021:  Lettre ouverte des associations de producteurs de films GARP, IG, SFP

« Les associations de producteurs de films GARP, IG, SFP prennent acte avec regret du retrait d’Anita Hugi en tant que directrice des Journées de Soleure. Nous ne pouvons que déplorer le départ d’une femme particulièrement engagée, à la tête d’un événement aussi important pour la branche cinématographique suisse. Sous la direction d’Anita Hugi, les Journées de Soleure ont rayonné d’un nouveau dynamisme et avec un esprit d’ouverture, malgré des conditions difficiles liées à la pandémie. » 

Source: https://cinebulletin.ch/fr_CH/communication/lettre-ouverte-aux-journees-de-soleure 

19 août 2021 : Prise de position de ARF/FDS 

«Pour nous, cinéastes, Anita Hugi a réalisé des choses étonnantes en peu de temps et ont fait beaucoup de bien pour les cinéastes suisses. Pour la première fois dans l’histoire du Cinéma suisse, un festival a été largement couvert à la fois en streaming et en direct. De nombreux podiums et interviews ont donné au festival une nouvelle popularité et correspondent à l’esprit du temps. (…) Le développement du nouveau site web avec des archives complètes du Cinéma suisse est unique dans le secteur et a un caractère pionnier.

Dans le travail d’Anita Hugi avec notre association, nous l’avons trouvée ouverte, communicative et clairvoyante. Les discussions étaient toujours constructives et elle recherchait toujours le consensus. Les échanges ont été animés et la visibilité des cinéastes en public s’est améliorée – grâce aux activités (co-)initiées par elle. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les représentantes féminines de notre domaine ainis que la perception du festival dans les autres régions linguistiques.»

Source: https://arf-fds.ch/fr/news/2021/solothurner-filmtage-stellungnahme-arf-fds-zur-angekuendigten-trennung-von-anita-hugi/

28 août 2021: Swiss Fiction Movement

«We understand the present situation as en expression and result of a general conflict in Swiss film industry and would like to ask the committee including its president Thomas Geiser to hand in their resignations and make way for a new generation, new ideas and a more respectful and farseeing way in choosing a new artistic direction for the festival, the planning of an urgently necessary reform of structure, governance and decision making processes of the board as well as a clear definition of the position of the festivals direction.»

Source: https://www.facebook.com/swissfictionmovement/

3 Septembre 2021 : Follow-up statement de SWAN Swiss Women’s Audiovisual Network SWAN 

« SWAN a beaucoup apprécié de travailler avec Anita Hugi – sa compétence, son ouverture, son efficacité et sa vision axée sur les objectifs sont impressionnants. Au cours de ses deux années de service, nous avons pu constater qu’elle était une directrice de festival visionnaire et innovante.

Dans certains communiqués de presse, Anita Hugi est attaquée avec de graves accusations. Le droit d’informer publiquement ne doit pas seulement être exercé par ceux qui détiennent le pouvoir, mais également par ceux qui sont affectés par cet exercice du pouvoir. »

Source: https://www.swanassociation.ch